Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 20:26

1- Finir "Film et histoire 2", titre à revoir, pour lequel j'ai déjà 3 ans de retard, mon éditeur attend patiemment mais hélas je n'ai pas le temps à cause de la mise en place de snouveaux programmes de colloège qui me bouffent tout mon temps. Et quand je suis en vacances, je suis tellement crevé que je ne peux pas consacrer des journées entières à la BNF pour avancer mon livre. Il va falloir attendre les grandes vacances prochaines où j'espère pouvoir m'y remettre vraiment. Ce sera en tout cas mon dernier livre purement universaitaire! Tant de travail pour des ventes aussi minables, ça ne vaut pas le coup même si mon livre sur Riefenstahl est devenu une référence et est régulièrement cité!! Finalement, c'est Lévy qui a raison, il écrit n'importe quoi n'importe comment et ça marche!!!! 

2- Et justement écrire un petit livre qui se vendra un peu mieux, un premier livre de fiction en attendant la grande saga sur laquelle je planche depuis des années. Une répétition en quelque sorte! Et on sait jamais, si ça se vend un peu...

3- Refuser de faire la moindre minute supplémentaire sans être payé! Il n'y a que dans l'Education nationale que l'on fait des heures supp gratos! Je rappelle qu'on n'est pas payé durant les grandes vacances et que l'année se termine le 5/6 juillet. Depuis quelques années, on a perdu 1 semaine et on est pas payé pour cela! Il faut réagir car sinon on va se laisser bouffer, au nom de quoi on travaillerait gratuitement ? Pour la reconnaissance ? C'est un métier dévalorisé, tout le monde s'y est mis pour nous trainer dans la boue, privilégiés ? pas de congés payés, pas de 11è, 12è, 13è, 14è mois! Des primes ridicules! Un épuisement nerveux épouvantable, des enfants mal élevés, irrespectueux, sans compter les parents!! Plus aucune discipline, tout le monde s'en fout! Il reste heureusement quelques satisfactions : on est maître dans son cours (pour combien de temps), il y a des élèves magnifiques et c'est pour eux qu'on continue, transmettre les connaissances reste excitant. J'ai choisi (tard) ce métier car cela me faisait plaisir, quand on fait un métier choisi c'est pour le plaisir. ici, pas seulement pour la joie d'élever des enfants (educare), aujourdhui j'ai moins plaisir! Si je n'ai plus plaisir pour moi à faire ce métier, à quoi ça sert de continuer? Je ne ferais donc aucune heure supplémentaire hors de m:on temps de travail avec primes (conseils de classe et 1 réunion parents par trimestre), le reste ? Fini! Ou alors payez moi!

4- Réactiver mon association "Survivances" pour la sauvegarde des peuples en danger. Créée en 1990, elle fit l'objet d'une chronique à Historia entre 1992 et 1995 avant que je ne sois censuré par la revue pour attaque contre le gouvernement français (article jamais paru sur les Kanaks et la grotte d'Ouvéa). Avant, j'avais eu la puce à l'oreille lorsque l'on me fit savoir pour mon article sur les Tsiganes que "les Tsiganes, c'était sale!"! belle tolérance à Historia! Depuis la revue ne veut plus entendre parler de moi, pourquoi ? Aucune idée! Suis peut-être trop à gauche pour eux !!!! Réactiver car je souhaite reprendre les articles sur Internet ou ailleurs et faire des actions concrètes en faveur des peuples en danger. On va voir comment...

 

5- Chanter encore et toujours, seul ou en choeur, vivre la musique partout où elle se peut vivre, aller à l'Opéra, voir la Tétralogie... à défaut de Bayreuth, Paris-Bastille fera l'affaire, un vieux rêve... Sans la musique la vie serait une erreur, écrivait Nietszche, c'est vrai, et tout le reste est littérature!

6- Partir, quitter le quotidien, écrire, voyager, loin, loin, loin du monde, découvrir la vie ailleurs, Carpe Diem, faire que votre vie dépende de chaque jour, intensément et partir partir...

 

Voilà pour ce soir, pas à l'abri de se remettre sur le métier si d'autres envies me taraudent!!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Jérôme Bimbenet
commenter cet article

commentaires