Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 09:39

Dans 3 jours, ce sera le premier tour des Présidentielles. Jamais je n'ai assisté à un tel bazar. Les deux candidats des primaires sont dans les choux ou au moins l'un d'entre eux. l'autre est poursuivi pour escroquerie et pourrait finalement se faire élire par cette droite arrogante et pleine de morgue qui court après sa revanche, qui parle même -en cas de défaite- d'un vol d'élections, comme si les élections lui appartenaient. Est-ce la droite démocratique ? Celle qui préfère faire élire un représentant de la droite dure féodale, soutenu par Sens Commun, ceux qui n'en n'ont pas, c'est-à dire les catholiques si tolérants qu'ils refusent tout ce qui n'est pas comme eux et qui lors de manifestations en 2013 ont cassé du flic et d'autres français comme de vulgaires délinquants! Bon, leur candidat est à la limite de la délinquance. 

Fillon (puisqu'il s'agit de lui), Le Pen et Mélenchon ne sont pas la France. Le Pen et Fillon veulent fermer le pays, le replier sur lui même, où sont les Lumières ? Où est la France que j'aime, celle de Voltaire, de Rousseau, de Diderot, de Montesquieu tous ceux qui ont inventé la démocratie moderne, celle de Victor Hugo et même de Chateaubriand, de Tocqueville, la France de Jaurès, de Blum, de De Gaulle! Une France loin d'être parfaite certes mais ouverte, tolérante, accueillante, bienveillante! Je n'entend parler que de fermeture, de retrait, de renégociation de l'Euro, de quitter l'Union européenne, de fermer les frontières, de racisme, d'homophobie,d'anti-islam, de politique sécuritaire, de rappel à Vichy et d'autres choses encore. Pour Le Pen et Fillon (que je mélange pas complètement pour les idées mais qui sont si proches en fait), la France doit se replier et souffrir, souffrir, comme le Christ sur la croix. Du sang de la sueur et des larmes, promet Fillon qui lui même fait l'inverse! Soutenu par des cathos fachos qui ont eu le toupet de manifester violemment contre des droits attribués à certaines personnes, des droits! Comment peut-on s'opposer à des droits ? Qui sont-ils pour imposer cette dictature de la pensée ? Des droits qui ne les concerne même pas, il s'agit du mariage civil, cela ne concerne pas les religions. Auraient-ils oublié que nous sommes un pays laïc ? Cela ne plaît pas à tout le monde mais un siècle après la Loi de 1905 il faudra bien s'y faire, cathos fachos et aussi quelques représentants des autres religions qui n'ont toujours rien compris (attention tous les cathos ne sont pas fachos loin de là mais ceux là....) Fille à la solde d'une France réactionnaire et féodale. Le Pen pire encore, qui n'arrive plus à cacher ce qu'elle est vraiment, antisémite, raciste, prônant la dictature en référence à Vichy encore et toujours. Tuez le Père, il reviendra vous hanter!! Pour l'homophobie, c'est plus dur, pas mal de cadres du FN sont homosexuels et ne s'en cachent pas! Un peu comme la SA dans les années 30, curieux non ? Alors, les deux électorats peuvent se croiser, Fillon d'ailleurs ne se gêne pas -en danger- de piquer les idées aux FN. Au moins Fillon est-il européen, c'est une qualité mais comment va-t-il faire pour instaurer la rigueur dans une Europe qui semble depuis quelques semaines aller mieux, en partenariat avec l'Allemagne qui fonctionne bien, le FMI vient d'indiquer que nous sommes en sortie de crise, la progression du  PIB français  n'est plus loin de la progression du PIB  de l'Allemagne. Hollande n'a donc pas complètement échoué ? Ah, ça va causer dans les chaumières de gauche!!  

Mélenchon c'est la France du passé. Robespierriste (seul vrai dictateur de l'histoire de France, violent, sanglant, mais incorruptible), révolutionnaire, jacobin, sans culottes, qui parle au nom d'un peuple qui n'en demande pas tant. C'est fou ce que le peuple a de porte paroles en période d'élections mais lui a t-on demandé son avis au peuple ? Le Pen aussi parle au nom du peuple (pas Fillon au moins, pas le seigneur féodal) et elle est si proche de Mélenchon par les idées, les extrêmes se rejoignent toujours. Mélenchon le rouge, allié des communistes... mise en commun des biens de production, pas de propriété privée, tout est à l'état et dictature du prolétariat... petit rappel de ce qu'est le communisme. Porté aussi par Poutou et Arthaud, trotskystes... révolution ouvrière mondiale et prise de pouvoir par les ouvriers dans le sang et la dictature, même pour Staline c'était trop. Voilà Arthaud et Poutou sous leurs airs sympas, Trotski 20 millions de morts à lui tout seul avec l'Armée rouge entre 1918 et 1923: Le communisme de Mélenchon, plus de 100 millions de morts dans le monde! Au moins le FN en tant que parti n'a -t-il pas ce score! 

Le Pen et Mélenchon veulent quitter l'Europe (ou l'Euro pour Mélenchon mais ça revient au même), le vieux rêve millénaire tenté par la violence et les guerres parce que c'était comme ça avec Charlemagne, le Saint Empire romain germanique ou Napoléon, une Europe dominée par une puissance mais déjà cette idée. Puis avec le XIXè siècle, un vrai idéal (pas une idéologie) européen, Victor Hugo et ses Etats-Unis d'Europe et d'autres. Alors bien sûr il y a eu le pangermanisme et le nazisme mais après la dernière guerre, pour la paix, on a construit enfin l'Europe. Alors oui, elle n'est pas parfaite (qui l'est ?), trop de technocratie, trop de distance avec le peuple, trop de mésentente entre pays, Oui il faut renégocier pour que l'Europe se rapproche des gens, que les lois soient compréhensibles et pas imposées bêtement, oui il faut faire un vrai gouvernement européen, une confédération avec un président élu qui représente l'UE dans le monde. Car effectivement, qui parle au nom de l'Europe ? Cela ne remet pas en cause notre souveraineté, les deux sont possibles pour les gens de bonne volonté. Oui il faut surveiller mieux les frontières de l'Europe mais ne pas fermer les frontières nationales, l'Europe nous a protégé et nous protège encore de la guerre. certes l'Europe est imparfaite, j'aurais souhaité une vraie Europe des peuples et des Nations, mais cela viendra. Il vaut mieux une Europe imparfaite que pas d'Europe du tout. 

Ma France, elle est en Europe, elle est le coeur de l'Europe, elle doit continuer à enflammer le monde par ses idées. Ma France elle doit être tolérante, ouverte, accueillante, bienveillante, laïque. Ma France elle doit être optimiste, joyeuse, aller de l'avant sans renier son passé, elle doit arrêter la contrition historique, arrêter le politiquement correct qui nous pourrit depuis Jospin. La France elle doit parler clair, aller droit au but, dire les choses et les expliquer. Que les hommes politiques de bonne volonté se mettent autour d'une table avec des idéaux mais sans idéologie, les idéologies sont destructrices, les idéaux font avancer. Mais ma France doit aussi savoir instaurer le respect des règles qui permettent de vivre ensemble. Elle a peur depuis si longtemps de choquer que l'ordre a disparu dans bien des endroits. Trop de démocratie tue la démocratie, il faut savoir appliquer les règles de vie communes avec une vraie discipline. La discipline n'empêche pas la démocratie,,bien au contraire, elle lui permet de mieux vivre, elle nous permet de mieux vivre. D'éviter l'anarchie.  Discipline c'est le respect des règles communes, pas le retour identitaire, pas la dictature, juste le respect des règles communes établies démocratiquement. Rien que cela ce serait un progrès car en France, de moins en moins de gens respectent les règles et l'etat n'intervient plus pour les faire respecter, par crainte de déranger tel ou tel groupe ethnique ou religieux. La lutte contre le djihadisme passe aussi par là. Pourquoi des enfants de la République ont-ils sombré dans le terrorisme ? Que leur propose la France ? Mais aussi que proposent-ils à la France ? Il ne faut pas tout attendre mais aussi se prendre en main. 

Je rappelle l'article 1 de la Constitution : "La France est une république indivisible..." donc il n'y pas de groupes religieux ou ethniques, il n'y a que des français. C'est tout. La démocratie pour subsister doit être forte mais pas à la Fillon, à la Le Pen ou à la Mélenchon. Ils ne sont pas la France de demain, ils sont la France d'hier. D'avant-hier. 

Partager cet article

Repost 0
Jérôme Bimbenet
commenter cet article

commentaires